skip to Main Content

Ecuatorianamente

Décembre 2009 – Janvier 2010

Récit de voyage sous forme d’emails envoyés aux amis et à la famille.

 

Newsletter #1 : Arrivée à Quito  

Hola todos,

Ca y est on y est. Le voyage a commencé par un petit coup de stress. Arrivées « just in time » à l’aéroport, nous nous sommes retrouvées troisième et quatrième sur la liste d’attente (vol surbooké les enfoirés). Heureusement on a pu monter dans l’avion ! Après un premier vol plutôt cool, gavage de films donc peu de sommeil, l’attente à Bogota fut comment dire…affreuse. Au bord du coma (sans exagérer), nous sommes enfin montées dans l’avion et arrivées à l’heure !!!!!!!!!!!

Les Equatoriens sont d’une efficacité redoutable, en deux temps trois mouvements on avait passé la douane, récupéré nos sacs et on était assises dans un taxi direction l’hôtel.

Après une bonne nuit de sommeil et un petit déjeuner au soleil avec vue sur la montagne, nous sommes parties en quête de THE agence pour un tour dans la jungle. Finalement on a trouvé le séjour de rêve (4 jours, 3 nuits) et on part « wait fot it »,,,CE SOIR !

On a juste fait un petit tour dans Quito histoire de voir ce qui nous attend (visite plus complète prévue en fin de périple).

Du coup silence radio, enfin mail jusqu’au 1er… alors très bonnes vacances à tous et surtout TRES BONNE ANNEE 2010.

Besos

Cha

 

Newsletter #2 : Jungle Adventure

Salut à tous et pour commencer FELIZ NUEVO AÑOS !!!!!!!

Nous sommes sorties vivantes de nos quelques jours magiques dans la jungle.
Nous étions dans un petit coin de paradis avec des gens géniaux et un staff exceptionnel.

Nous avons alterné entre baignades dans la lagune, randonnées dans la jungle, ballades multiples en canoé pour observer les animaux et on en a vu plein : un anaconda et un caïman (OK c’était des bébés mais quand même!), des oiseaux sublimes (perroquets, toucans et autres), des singes, des insectes (berc), des dauphins roses de rivière…..magique.

On a rencontré des gens excellents notamment deux allemands très drôles qui m’ont fait mourir de rire.

Quant à la soirée du nouvel an, unique en son genre : chants quechua sous la plein lune, ballade de nuit en barque pour admirer la lune et voir quelques oiseaux, et saut au-dessus du feu qui a pour symbole de bruler l’ancienne année et accueillir la nouvelle …le tout arrosé de cerveza locale…inoubliable.

Hier on est rentrée avec nos potes allemand en voiture, paysages sublimes, randonnées jusqu’aux chutes de San Rafael et rigolades en cascades !

Nous partons dans la foulée faire de la randonnée au volcan du Cotopaxi, dans le parc national.
RDV dans quelques jours pour la suite des aventures.

Encore très bonne année a tous.

Cha

 

Newsletter #3 : Quelques jours en montagne

Hola todos,

La suite des aventures de Leo & Cha continue. Nous voici de retour à la civilisation après 2 jours dans le parc du volcan Cotopaxi.

Suite à un petit manque d’organisation de notre part, nous avons failli dormir à l’entrée du parc samedi dernier. Nous avons débarqué à l’entrée à 17h alors que l’accès au parc fermait à 15h. Nous avions nos 2 gros sacs sur le dos et le refuge était à 3 bonnes heures de marche de l’entrée. Ça s’annonçait compliqué. Heureusement, notre chance légendaire depuis le début du voyage a fait qu’un guide, qui justement montait à notre refuge, a débarqué à 19h. Il a appelé le gardien de nuit et a gentiment accepté de nous faire monter dans son 4×4. Nous avons quand même dû laisser notre passeport à un gugus à l’entrée…gloup !

Le reste n’est que du bonheur, Il faut quand même mentionner que la première nuit (3 650m) fut un peu beaucoup glaciale mais après un bon petit déjeuner nous voilà parties à l’attaque du Cotopaxi.

Après à peine une heure de marche, une voiture s’arrête et quelqu’un descend vers nous…incroyable, c’est Luis, le chef de l’agence de tourisme du tour dans la jungle avec qui on a bien sympathisé…quel hasard !

Du coup il nous monte jusqu’au parking du refuge…4 015m s’il vous plait. Le reste se fait à pied, 800m supplémentaire jusqu’au refuge. On prend notre temps car l’air commence à nous manquer un peu ! Arrivées en haut la vue est sublime, des volcans a la tête blanche a perte de vue.

On décide de redescendre à pied… un peu plus vite que prévu Léo ayant le mal de l’altitude et ne se sentant pas bien. Je la mets dans un taxi pour qu’elle rejoigne notre refuge au plus vite et se couche. Je termine à pied profitant de l’immensité de l’espace autour de moi et la majestuosité du paysage.

La fin de la journée se passe tranquillement entre bronzette et sieste jusqu’au diner. Léo va mieux, le fait d’être redescendue à une altitude raisonnable a apaisé son mal de l’altitude.

Le soir on est les seules, les 2 gars qui tiennent l’auberge sont trop drôles et on discute un peu avec eux avant d’aller se coucher a … 20h30 !

Aujourd’hui nous repartons au bout du monde pour 2 jours.

Bon courage a tous si vous reprenez le boulot

Besos

Cha

 

Newsletter #4 : 2 jours au bout du monde  

Holà,

Como estas ? Ici ça va muy bien. On rentre de 2 jours dans le fin fond de l’Equateur : la laguna del Quilotoa.

En fait la dernière éruption du volcan a formé une lagune immense et sublime. Le tout quand même situé à 3800m d’altitude donc caillage sévère et respiration type “phoque de l’Alaska” dès qu’on escalade la moindre petite butte !

On a dormi et mangé chez l’habitant. Assez rustique mais moment très sympathique dans la salle commune : on baragouine et on arrive quand même à bien échanger avec les locaux.

Aujourd’hui on a crapahuté 11 km de ballade avec des paysages uniques pour rejoindre une petite ville minuscule (100 habitants qui dit mieux !). A l’arrivée notre respiration frôlait plutôt celle de l’éléphant de mer. Pour le retour on a encore eu du bol puisqu’une des uniques camionnettes qui rentraient sur Quilotoa avait été réservée par deux italiens qui nous ont proposé de rentrer avec eu… la chance nous souriait encore. Merci 😊

Ce soir nous avons retrouvé la civilisation. On repart demain vers le sud histoire de retrouver un peu de chaleur.

Bon courage avec la neige.

Besos

Cha

 

Newsletter #5 : Ciuades andinas

Hola,

Je reprends mon clavier pour vous raconter ces 4 derniers jours.

Première ville où on se pose, Baños. Comme son nom l`indique ville de bains thermaux et piscines.

Nous avons voulu tester un bain populaire. J’avoue que pour une fois on aurait dû faire comme tous les touristes et aller dans une piscine moderne ! Située au bout d`une rue désaffectée, notre piscine locale est … improbable. A moitié détruite, tout est immonde et il n`y a que des vieux tous fripés dans les bains couleurs jaune pipi. Une horreur ! On ne se démonte pas pour autant et on va se changer dans les vestiaires (que je ne préfère pas vous décrire). A peine sorties, tous les vieux nous dévisagent, on est super à l`aise !

J’avoue que les bains très chauds et tièdes sont agréables mais on n’arrive pas à se détendre totalement…tu m`étonnes !

La fin de la journée est tranquillou, il fait un temps pourri donc sieste, bar et repos.

Le lendemain, après notre bain de vapeur relaxant proposé par l`hôtel, on décide de partir sur la route des cascades…on renoue avec la jungle, top. Parties sans vraiment de plan dans un bus direction Puyo, on suit deux étrangers et on descend au premier arrêt (sans vraiment savoir pourquoi), ce qui s’avère être une très très bonne idée. On se retrouve sur “El sentero de las contrabandistas”, sentier à flanc de montagne dans la jungle…génialissime. Après 10 bornes de ballade bien sportive et humide, on arrive à un téléphérique, qui passe près d’une cascade, et nous permet de rejoindre la route. On file comme le vent au-dessus du torrent, c`est énorme. Là on fait du stop pour rejoindre la deuxième cascade à voir. Puis on se pose dans un petit bar camouflage “cabane de la jungle” au milieu de la nature, unique.

Le soir on prend un bus de nuit pour rejoindre Cuenca. A 6h30 du matin on entend “Terminal blablabla Cuenca”, en un rien de temps qu’il n’en faut pour le dire nous voilà jetées sur la route avec nos sacs, réveil difficile !

On a du mal à émerger et c’est seulement après la sieste qu’on retrouve un peu de dynamisme. On se balade dans la ville, il y a des maisons coloniales et des églises à tous les coins de rues…magnifique même si le soleil manque. On visite une fabrique du célèbre chapeau local “Le Panama” appelé comme cela par abus de langage car exporté dans le monde entier par le canal de Panama. La plante avec laquelle on tisse le chapeau vient de la Costa et notamment de la petite ville de “Montecristi”, voilà pour la minute culture !

Il y a un carnaval dans la ville depuis quelques jours, pour fêter la fin de la nativité, et on croise régulièrement un cortège de chars avec des enfants déguisés : ça va du costume andin en passant par les rois mages, Moïse, des anges, des clowns, des princesses…cela met de l`ambiance en ville.

Aujourd’hui le soleil a fait son comeback ce qui fait ressortir les couleurs des maisons et rend la ville encore plus belle.

Ce soir on reprend un bus de nuit direction Quito. J’espère que les températures remontent en France et que vous allez surtout tous bien.

Besos

Cha

 

Newsletter #6 : Fin del viaje

Et voilà, après 3 jours à Quito – très beau centre historique avec maisons coloniales et églises / cathédrales à chaque coin de rue – nous voici de retour à Paris…sans aucun souci d’avion SVP ! En 2 mots ce trip fut ECUATORIANAMENTE MAGICO !

Back To Top